Inspiration artichaut …

En janvier dernier, je publiais avec l’aide de Kiss kiss Bank Bank le livre Vivre(s) et Dani découvrait avec ce livre, une carte avec une photo d’artichaut réalisé par Emmanuel Auger, son fils. Quand Dani a choisi les chansons de son nouvel album, elle pensé faire une reprise des « Artichauts », chanson écrite par Frédéric Botton. Et la boucle est bouclée, car en entendant la chanson de Dani, j’ai imaginé une recette (et un collage ci-dessus) pour la réédition de Vivre(s) chez Flammarion début 2021. Voir la vidéo en cliquant ici. Dani sera en concert au Bataclan le 10 décembre 2020.


Vivre(s) …c’est le nom de notre beau projet de livre, nous avons besoin de vous sur Kiss Kiss Bank Bank !

Si vous me suivez sur Instragram ou Facebook, vous savez à quel point le potager de mon papa compte pour moi. Mon père a hérité de ma grand-mère, maraîchère, d’un indéniable talent pour faire prospérer son minuscule potager et il est l’une de mes principales source d’inspirations. Cet ouvrage est bien plus qu’un livre de cuisine, c’est aussi un manuel pour un autre mode de vie, être joyeux, être optimiste, s’évader en mitonnant des plats qui font autant le bonheur des papilles que de l’esprit. En bonus, je vous dévoile les astuces de mes pique-niques dans le train qui suscitent tant d’enthousiasme (#mespiqueniquesdansletgv sur Instagram).

Vous pouvez même choisir ce livre pour vos cadeaux de Noël, je vous enverrai par mail une recette joliment mise en page, à imprimer et à offrir à celles et ceux qui patienteront jusqu’en février !


CE LIVRE NE SERA PAS DIFFUSÉ EN LIBRAIRIE,
LE SEUL MOYEN DE SE PROCURER CE COLLECTOR,

C’EST DE L’ACHETER MAINTENANT
SUR KISS KISS BANK BANK EN CLIQUANT ICI

Edition limitée numérotée à la main
Format 230 x 170 mm
160 pages en couleurs
Couverture souple à rabats
70 recettes
Imprimé en France
Livraison chez vous : mi-février

C’est la pleine saison de la passata…

A découvrir dans le numéro de septembre de Grains de sel Lyon, page 48  et en prime une recette de notre nouveau livre.  Explication du procédé. Etape 1 : plongez les tomates 5 minutes dans de l’eau frémissante et laissez-les égoutter une bonne heure. Etape 2 : installez la machine spéciale (presse-tomate manuel ou électrique, le choix est large. Pour ma part, j’ai opté pour l’ustensile le plus simple) pour extraire la pulpe des tomates. C’est magique, les peaux et les pépins sont triés et se déversent sur le côté. Ensuite, il suffit de mettre le passato en bouteille et de le faire stériliser 20 minutes dans de l’eau bouillante, dans la cocotte-minute.

Pendant l’hiver, ce passato fera toute la différence dans mes daubes, dans ma soupe de poisson ou tout simplement pour déguster des spaghettis ou des ravioles.

La pasta allegra

Alessandra est italienne et épicière à Paris ; Sonia est d’origine arménienne et cuisinière à Lyon. Ces deux- là se croisent depuis des années, elles partagent la même passion des beaux produits et sont très impliquées pour la transmission culinaire. Alessandra Pierini et Sonia Ezgulian ont décidé de faire vraiment connaissance et de partir ensemble aux sources des pâtes, à Gragnano et à Naples pour célébrer l’art de vivre à l’italienne.  Soutenues par Garofalo, pastificio à Gragnano, elles signent ensemble un livre atypique, à la fois recueil de recettes et carnet de voyages, ponctué par les dessins et collages de Sonia Ezgulian (dessins, collages) et les photographies d’Emmanuel Auger. Les deux complices confient aussi dans cet ouvrage leurs meilleures adresses de restaurants et de producteurs pour découvrir les produits italiens indissociables des pâtes. 

30 recettes très italiennes pour Alessandra, plus hétéroclites pour Sonia. 

Editions de l’Epure 156 pages    à paraitre le 19 septembre 2019 mais déjà en pré-commandé   sur le site des éditions de l’Epure

Expo Epices, une autre recette à découvrir …

…au fil de l’exposition Epices, aux éditions Sobbolire, installée en plein air et en accès libre dans les allées du Jardin Botanique du Parc de la Tête d’or à Lyon (côté Orangerie).  

Jusqu’au 7 juillet 2019.

Pasta e fagioli                               

  • Pour 4 personnes
  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Temps de cuisson : 30 minutes
  • 300 g de haricots cocos de Paimpol (ou haricots tigrés) frais et écossés 
  • 150 g de pâtes courtes (penne, calamari, coquillette, campotti)
  • 1 petite branche de céleri
  • 1 oignon frais 
  • 1 petite courgette verte
  • 1 petite courgette jaune 
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive vierge extra 
  • 2 brins de basilic nain
  • 5 baies de poivre du Penja 
  • Sel fin 

Dans une grande sauteuse, avec l’huile d’olive, faites suerl’oignon frais émincé, le céleri coupé en fines lamelles et les gousses d’ail hachées. Ajoutez les haricots frais. Mouillez largement avec de l’eau ou du bouillon de volaille si vous en avez (les haricots doivent être complètement immergés).

Laissez cuire une vingtaine de minutes à feu moyen. Assaisonnez de sel. 

Prélevez deux louches de bouillon avec des haricots et mixez-les. Incorporez les pâtes et ajoutez un peu d’eau pour qu’elles cuisent plus facilement, mélangez souvent. Laissez cuire les pâtes
al dente (8 à 10 minutes environ selon la forme des pâtes).

Pendant ce temps, taillez les courgettes en très petits dés. Incorporez-les dans la sauteuse avec les haricots mixés en velouté. Laissez cuire une minute et servez aussitôt en parsemant de feuilles de basilic nain et de poivre du Penja fraichement concassé au mortier. 

Expo Epices, une nouvelle recette …

…à découvrir au fil de l’exposition Epices installée en plein air et en accès libre dans les allées du Jardin Botanique du Parc de la Tête d’or à Lyon (côté Orangerie). 

Une rencontre-dédicace organisée par la librairie Pleine Lune aura lieu avec Sonia Ezgulian et Emmanuel Auger le dimanche 12 mai 2019 de 10 h à 12 h dans l’Orangerie. 

Terrine de légumes comme un gâteau                            

  • Pour 6 personnes
  • Temps de préparation : 45 minutes
  • Temps de cuisson : 1 h 30
  • 8 tomates de taille moyenne
  • 1 c. à café rase de Pimenton de la Vera
  • 1 tête d’ail frais
  • 4 petites courgettes bien fermes
  • 2 aubergines violettes et rondes
  • 1 cm de gingembre frais
  • 3 poivrons jaunes
  • 8 brins de coriandre fraiche
  • 2 filets d’anchois au sel
  • 50 g de parmesan râpé
  • 1 c. à soupe de pignons
  • 10 cl de d’huile d’olive
  • 2 feuilles de gélatine
  • 3 artichauts poivrade
  • 1 citron jaune
  • 12 radis roses ronds
  • Sel fin et poivre du moulin

Commencez par faire une incision sur les tomates puis plongez-les 30 secondes dans de l’eau bouillante. Egouttez-les et réservez-les quelques minutes dans de l’eau avec des glaçons. Mondez les tomates et coupez-les en deux horizontalement. 

Etalez une feuille de papier sulfurisé dans une plaque à four, arrosez de 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive. Parsemez toute la surface de sel, de poivre et de Pimenton de la Vera. Coupez la tête d’ail en deux, horizontalement et disposez les deux morceaux dans la plaque.

Avec les doigts, retirez les graines des tomates et posez-les, côté bombé en l’air, dans la plaque. Enfournez une heure à 150°C. 

Taillez les aubergines en tranche d’un centimètre d’épaisseur, assaisonnez-les et faites-les cuire une vingtaine de minutes à la vapeur. Déposez ensuite les lamelles d’aubergines dans une plaque à four chemisée de papier sulfurisé, arrosez-les de 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive et faites-les colorer 10 minutes sous le grill du four en surveillant.

Avec une mandoline, émincez de longues lamelles de courgettes, étalez-les dans un plat, assaisonnez-les de sel, de poivre, parsemez de fines lamelles de gingembre et arrosez de 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive. Enfournez 10 minutes à 220°C, juste pour ramollir les courgettes, elles doivent rester fermes. 

Taillez les poivrons en quartiers, retirez les parties blanches à l’intérieur puis, avec un rasoir à légumes, retirez la peau. Déposez-les dans un plat avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive, du sel et du poivre et laissez-les confire une douzaine de minutes à 220°C. 

Dans le mixeur, disposez les gousses d’ail confites prélevées dans les deux parties de la tête d’ail, les feuilles de gélatine préalablement ramollies dans de l’eau froide, 2 cuillerées à soupe d’eau très chaude. Ajoutez le parmesan, les pignons, la coriandre et arrosez avec le reste d’huile d’olive. Mixez pour obtenir une texture bien lisse. 

Déposez un cercle à pâtisserie à bords hauts dans une assiette et chemisez de film alimentaire en le laissant largement débordé. Etalez en rosace les lamelles de courgettes, en partant du centre du cercle et en laissant dépasser les lamelles de courgettes. Déposez une couche de tomates confites au Pimenton de la Vera, un peu de sauce à la coriandre, une couche de poivrons jaunes, de la sauce à la coriandre et ainsi de suite en alternant les légumes. Terminez par une couche de tomates, rabattez les lamelles de courgettes et le film transparent. Déposez une assiette puis un poids et réservez au moins 6 heures au réfrigérateur. 

Tournez les artichauts poivrade, citronnez-les pour éviter qu’ils ne noircissent et faites-les cuire 5 minutes dans de l’eau bouillante salée. 

Sortez la terrine du réfrigérateur, ouvrez le film alimentaire et démoulez la terrine sur un plat. Retirez délicatement le cercle à pâtisserie puis le film alimentaire. Décorez avec les artichauts et les radis ronds. Découpez la terrine comme un gâteau en six parts et servez-les chacune avec un demi-artichaut et quelques radis.