Marché napolitain

Dès les premiers beaux jours, à Naples et sur toute la côte amalfitaine, une multitude de petits marchands installent ça et là, sur le trottoir, un banc maraîcher rudimentaire (deux tréteaux et une planche ou quelques paniers d’osiers) pour vendre leur production ou cueillette : quelques asperges sauvages, des mammarelle (des artichauts violets), des nespole (des nèfles du Japon), de fines courgettes, des petits pois frais, des bouquets de roquettes et  … les fameuses petites tomates caractéristiques des flancs fertiles du Vésuve, les Pomodorini del piennolo del Vesuvio qui ont décroché une AOC pour leur qualité incomparable. De forme allongée, pointue, cette petite tomate possède une peau naturellement épaisse qui confère une longue conservation naturelle, de juillet quand elle est cueillie jusqu’à Noël. Les balcons napolitains s’ornent pendant toute cette période de grappe de tomates, pesant plusieurs kilos et permettant de concocter nombre de recettes napolitaines. La Casa Barone propose ces fameuses grappes à conserver à partir du mois d’octobre. 

Gragnano ou Torre Annunziata sont noms qui raisonnent bons dans l’oreille des gourmets. Grâce à un microclimat, à la qualité de l’eau et des blés, la Valle dei Mulini est le berceau de pâtes exceptionnelles: La fabbrica delle pasta di Gragnano, Garofalo, Setaro, La qualité des pâtes fait toute la différence, surtout pour les recettes les plus simples.  Les mélange de blés durs sont de première qualité, les pâtes sont confectionnées avec des étireuses en bronze pour un étirage plus doux, le séchage est naturel… toutes ces étapes artisanales préservent les qualités nutritives et le goût des pâtes

Quant au citron d’Amalfi, sfusato amalfitano pour être précis, il est gros et allongé, son parfum est incomparable et son goût sublime. De nombreuses recettes locales utilisent aussi la feuille de citronnier très aromatique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *