Des garganelli maison, mamma mia !

Dans la région d’Emilie-Romagne, célèbre région italienne dont la capitale est Bologne, le mot « garganel » désigne le cou du poulet. Par analogie, ces pâtes en forme de tubes striés comme l’œsophage de la volaille ont adopté le nom de garganelli. Ces tubes sont obtenus en enroulant sur un bâtonnet de bois des carrés de pâte en diagonale sur une planche rainurée. Une légende raconte que la cuisinière d’une respectable maison de Ravenne, paniquée après avoir découvert que son chat avait mangé la farce de ses tortelli, a imaginé en deux temps trois mouvements ces pâtes originales en s’aidant de son métier à tisser. Les planches à garganelli se trouvent assez facilement sur internet.

Les rainures des garganelli retiennent parfaitement les sauces onctueuses préconisés avec ce type de pâtes.

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

4 réponses sur “Des garganelli maison, mamma mia !”

  1. Sirop Grenadine dit :

    J’adore pouvoir suivre ta recette en image ! Elles ont l’air délicieuses ces pâtes !

  2. Sonia Ezgulian dit :

    Et il va avoir d’autres recettes de pâtes …merci pour le petit mot !

  3. cuisine2jacques dit :

    votre blog est super bien écrit , les photos magnifiques !
    l’ idée du carnet est géniale.
    venez voir mes 640 recettes

  4. Sonia Ezgulian dit :

    Merci Jacques je vais aller faire un tour sur votre blog …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *