Dînette italienne …

…pour faire honneur aux produits rapportés du magasin Eataly et du Salone del Gusto, organisé par le Slowfood à Turin. En apéritif, quelques charcuteries très finement tranchées : bresaola, du Capocollo di Martina Franca de la charcuterie Santoro (située dans la Vallée d’Itria dans les Pouilles), une spécialité fumée au bois de Fragno, un chêne typique de la région. Egalement de la Sopressa del Palladio, une recette ancestrale née dans la région de Vicenza qui ressemble à un gros saucisson avec un morceau de filet au centre. Charcuteries à grignoter avec de délicieux grissinis et des lingue di suocera (langues de belle-mères) au piment de la maison Mario Fongo. Pour l’entrée, une salade avec des artichauts poivrade, des tomates cerise séchées (une merveille à incorporer aussi dans un ragoût, une daube, des pâtes etc) de la maison F.lli Burgio et des petits pois chiche Ceci di Cicerale, distribué par la ferme-auberge U Cecere, située près de Salerne. En plat principal,  des pâtes façon sciuè sciuè, des Scialatielli (des pâtes typiques de Minori, une charmant village près d’Amalfi) de la maison Gentile. Pour le dessert, un fondant aux marrons avec des noisettes du Piémont. Sans oublier, quelques Amaretti morbidi à mourir à savourer avec du Limoncello maison.

 

Une pensée sur “Dînette italienne …”

  1. Noël napolitain | l'épluche-sardine dit :

    […] y a quelques semaines, je vous parlais des merveilles que j’avais rapporté de Turin. Pour Noël, j’ai conservé les fameuses petites tomates caractéristiques des flancs […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *