Noël napolitain

Il y a quelques semaines, je vous parlais des merveilles que j’avais rapporté de Turin. Pour Noël, j’ai conservé les fameuses petites tomates caractéristiques des flancs fertiles du Vésuve, les Pomodorini del piennolo del Vesuvio qui ont décroché une AOC pour leur qualité incomparable. De forme allongée, pointue, cette petite tomate possède une peau naturellement épaisse qui confère une longue conservation naturelle, de juillet quand elle est cueillie jusqu’à Noël. Les balcons napolitains s’ornent pendant toute cette période de grappe de tomates, pesant plusieurs kilos et permettant de concocter nombre de recettes napolitaines. Et notamment les spaghettis aux fruits secs (rendez-vous demain pour la recette). J’ai découvert cette année une prune étonnante Susine bianche di Monreale , cueillie en septembre, enveloppée dans du papier en chapelet et dégustée à Noël. C’est étonnant, malgré son aspect flétrie, le fruit est moelleux et acidulé comme une prune fraiche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *