Mon lapin de Pâques

Que faire quand on veut préparer des râbles de lapin farcis et qu’on découvre que les panoufles sont trop courtes ? Chercher dans le frigo ce qui pourrait faire une délicieuse enveloppe ! Autrefois nourriture modeste et riche en calories des ouvriers du marbre, le lard de Colonnata, est aujourd’hui synonyme d’excellence et de raffinement, il doit sa saveur si particulière sa maturation en conca, une vasque en marbre de la région de Carrare. En garniture pour mon plat,  un riz rond noir bleuté comme l’encre, qui s’appelle Riso Venere mais on devrait le nommer Zy Mi (riz de la Cité Interdite) car il est originaire de Chine où il était jadis cultivé exclusivement pour les Empereurs, pour ses fabuleuses qualités nutritionnelles et ses vertus aphrodisiaques. Les Italiens l’ont acclimaté sur les terres de la plaine du Pô. Quant aux fleurs Floregano, elles évoquent aussi l’Italie avec leur saveur proche de l’origan frais.

 

 

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *