Rendez-vous sur les ondes…

… de France Culture, à midi pile, pour l’émission On ne parle pas la bouche pleine. Avec Alain Kruger, nous parlerons épluchures, déchets et restes, la trilogie des ouvrages à découvrir aux éditions de l’Epure. Et pour l’occasion, je vous propose deux recettes très simples et délicieuses à réaliser avec des restes de carottes râpées (ou de betterave crue) : un oeuf à cheval végétarien (à retrouver en détails dans « les restes, dix façons de les accommoder » et un burger original (dont je vous ai parlé dans Petits ricochets de cuisine)

5 réponses sur “Rendez-vous sur les ondes…”

  1. marilor dit :

    Très belle émission! Et vous avez une belle voix, très radiophonique !
    Je vais acheter vos livres sur les déchets, les restes, les épluchures, j’adore cet esprit audacieux de lutte contre le gaspillage.
    J’ai relevé votre « truc » sur les épluchures de pommes à garder dans une boîte pour en faire ensuite des infusions. Une boîte fermée ? Elles ne moisissent pas ?
    Sinon, dans une boîte ouverte, dans un garde-manger sur un balcon, ça devrait marcher aussi non ?

  2. Sonia Ezgulian dit :

    Merci beaucoup,
    voici la recette avec les pelures de pommes (qui fonctionne aussi très bien avec les pelures de poires)
    A bientôt

    Beignets de pelures de pommes et infusion de pelures de poires séchées

    Quatre belles pelures de pommes ( les plus longues possible)
    Un blanc d’oeuf
    Deux poires Williams
    Une cuillerée à soupe de Maïzena
    Une cuillerée à soupe de sucre
    Huile d’arachide pour la friture

    On pèle les poires, on dispose les pelures dans un plat avec un peu de papier sulfurisé et on les enfourne une heure à 100°C. Quand elles sont bien sèches, on les laisse refroidir et on les réserve dans un pot hermétiquement fermé. On les plonge dans de l’eau chaude pour les faire infuser.

    On bat la Maïzena avec trois cuillerées à soupe d’eau pour obtenir une pâte souple ( comme de la pâte à crêpe, on ajoute délicatement le blanc d’œuf battu en neige ferme. On forme un petit buisson avec chaque pelure sans le serrer trop , on le roule dans la pâte puis on le plonge dans l’huile d’arachide bien chaude. On retire délicatement de la friture, on laisse reposer quelques instants sur du papier sulfurisé et on déguste ces beignets croustillants et légers avec l’infusion de poires.

  3. marilor dit :

    Miam ça a l’air bon, merci !

  4. Brie de Paris dit :

    c’est vrai que vous avez une très jolie voix très radiophonique !

  5. Sonia Ezgulian dit :

    Merci Steeve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *