La brioche arménienne de Pâques

Pas de fêtes de Pâques sans tcheurek, une brioche tressée parfumée au mahaleb. C’est en fait l’amande du noyau d’une cerise noire acide issue du Bois de Sainte Lucie, un prunus très répandue dans le Moyen-Orient. Ces noyaux ou poudre, à dénicher dans les épiceries orientales, sont indispensables à la réussite de la brioche en lui apportant un petit goût d’amande amère. Toutes les recettes de ma grand-mère sont souvent calibrées en tasse ou en poignée. Depuis le temps que je réalise cette recette, j’aurai pu convertir les quantités en grammes et en centilitres mais j’ai l’impression de dénaturer la recette. Pour info, la tasse que j’utilise fait 8,5 cl.


  Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

8 réponses sur “La brioche arménienne de Pâques”

  1. Véronique dit :

    Un délice. La recette n’indique pas le moment où mettre le beurre, je l’ai mis tout à la fin, après avoir mélangé un moment comme PH préconise de le faire. La mie est filante et le mahaleb change tout. Bonne journée.

  2. Brioche grecque, arménienne du moment qu'il y a du malhep et du mastic de chios - Recette dit :

    […] Voici donc la recette de la brioche Pasquale arménienne « le tchorek » ou  » tcheurek » et pour une recette authentique on va chez l’incroyable Sonia Ezgulian, une fée des fourneaux… […]

  3. Yalkezian dit :

    Bonjour Madame,

    Dans les ingrédients vous mentionnez « 3 tasses à café de beurre doux » alors que dans l’explication de la recette, vous n’en parlez pas et ne dites pas à quel moment les incorporer !!!!!!

  4. Sonia Ezgulian dit :

    Pardon … voici la correction, il faut ajouter le beurre au moment de mélanger la farine, la levure, le mahaleb
    Bonne cuisine !

  5. lecadre bernard dit :

    marié pendant 55 ans j’ai perdu ma femme

    elle a disparu avec ses recettes tcheurek beurek et tout le reste kheftes etc

    je la regrette tellement

    amitiés

  6. Sonnerat-Onghourian dit :

    Bonjour,
    Je viens ici pour une recherche bien priçise. Ma grand mére avait pour habitude de préparer pour Pâque une brioche appelée « kété ».
    La base est une brioche avec une farce a base de beurre et de farine! je cherche cette recette depuis le décé de ma grand mére, si quelqu’ un peut m’aider? Merci

  7. KARDACHIAN dit :

    Bonjour Madame Onghourian,
    Normalement le Kété se mange au réveillon du Noël arménien c’est à dire le 5 Janvier et non pas à Pâques.
    Je vous prie de trouver ci-joint la recette du KETE que vous cherchez :
    PATE : 4 tasses de farine – 2 tasses de lait – 1 tasse de beurre – 1 carré de levure de boulanger – 3/4 tasse de sucre – sel
    FARCE AVEC KHORITZ : 1/2 tasse de beurre – 1 tasse de farine – noix pilées – cannelle – sucre
    Diluez la levure dans une tasse de lait, le sucre dans l’autre. Mélangez les deux et ajouter le beurre fondu, puis la farine et le sél. Pétrir, couvrir et laissez monter.
    KHORITZ : Fondre le beurre dans une casserole à petit feu et verser la farine en remuant jusqu’à ce que la pâte soit légèrement teintée. Quand la première pâte a doublé de volume, en faire 6 portions. Etalez chaque portion au rouleau, à 1/2cm d’épaisseur, enduire toute la surface de beurre fondu et repliez la feuille en un carré de 15cm de côté. Placez un peu de farce sur chaque carré et repliez en triangle. Badigeonnez de jaune d’oeuf et de graines de sésame grillés, laissez monter encore et mettre à four moyen pendant 1/2 heure. Vérifiez la cuisson avec un couteau à lame fine.
    J’espère que c’est la recette de votre grand-mère que vous cherchez.
    Le gâteau brioché de Pâques s’appelle « TCHOREK » et la recette est complètement différente.
    Bonne lecture et bonne cuisine
    Cordialement
    KARDACHIAN

  8. Sonia Ezgulian dit :

    merci beaucoup pour cette recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *