Tanjia presque comme à Marrakech

C’est un plat qui se déguste souvent pendant le Ramadan et qui est préparé par les hommes. Les ingrédients sont mélangés dans la tanjia, cette fameuse jarre traditionnelle en terre cuite et autrefois, la cuisson se déroulait dans le four du hammam, pendant toute la nuit. Je n’ai pas cette jarre à la maison, j’ai opté pour un pot en terre émaillée de la Manufacture de Digoin.

Coupez 1 kg de jarret de bœuf (ou de l’épaule d’agneau, du jarret de veau) en gros morceaux et mélangez-les dans le pot avec 1 filet d’huile d’olive, 2 pincées de cumin moulu, 4 pincées de curcuma, 10 pistils de safran, 1 citron confit coupé en petits dés, 1 oignon violet, 6 gousses d’ail, 1 piment frais, du sel et du poivre. Laissez mariner quelques heures avant d’ajouter 20 cl d’eau. Recouvrez de papier sulfurisé, ficelez et enfournez 4 heures à 160°C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *