Archive pour la catégorie 'Actualités'

Expo Epices, une nouvelle recette …

…à découvrir au fil de l’exposition Epices installée en plein air et en accès libre dans les allées du Jardin Botanique du Parc de la Tête d’or à Lyon (côté Orangerie). 

Une rencontre-dédicace organisée par la librairie Pleine Lune aura lieu avec Sonia Ezgulian et Emmanuel Auger le dimanche 12 mai 2019 de 10 h à 12 h dans l’Orangerie. 

Terrine de légumes comme un gâteau                            

  • Pour 6 personnes
  • Temps de préparation : 45 minutes
  • Temps de cuisson : 1 h 30
  • 8 tomates de taille moyenne
  • 1 c. à café rase de Pimenton de la Vera
  • 1 tête d’ail frais
  • 4 petites courgettes bien fermes
  • 2 aubergines violettes et rondes
  • 1 cm de gingembre frais
  • 3 poivrons jaunes
  • 8 brins de coriandre fraiche
  • 2 filets d’anchois au sel
  • 50 g de parmesan râpé
  • 1 c. à soupe de pignons
  • 10 cl de d’huile d’olive
  • 2 feuilles de gélatine
  • 3 artichauts poivrade
  • 1 citron jaune
  • 12 radis roses ronds
  • Sel fin et poivre du moulin

Commencez par faire une incision sur les tomates puis plongez-les 30 secondes dans de l’eau bouillante. Egouttez-les et réservez-les quelques minutes dans de l’eau avec des glaçons. Mondez les tomates et coupez-les en deux horizontalement. 

Etalez une feuille de papier sulfurisé dans une plaque à four, arrosez de 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive. Parsemez toute la surface de sel, de poivre et de Pimenton de la Vera. Coupez la tête d’ail en deux, horizontalement et disposez les deux morceaux dans la plaque.

Avec les doigts, retirez les graines des tomates et posez-les, côté bombé en l’air, dans la plaque. Enfournez une heure à 150°C. 

Taillez les aubergines en tranche d’un centimètre d’épaisseur, assaisonnez-les et faites-les cuire une vingtaine de minutes à la vapeur. Déposez ensuite les lamelles d’aubergines dans une plaque à four chemisée de papier sulfurisé, arrosez-les de 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive et faites-les colorer 10 minutes sous le grill du four en surveillant.

Avec une mandoline, émincez de longues lamelles de courgettes, étalez-les dans un plat, assaisonnez-les de sel, de poivre, parsemez de fines lamelles de gingembre et arrosez de 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive. Enfournez 10 minutes à 220°C, juste pour ramollir les courgettes, elles doivent rester fermes. 

Taillez les poivrons en quartiers, retirez les parties blanches à l’intérieur puis, avec un rasoir à légumes, retirez la peau. Déposez-les dans un plat avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive, du sel et du poivre et laissez-les confire une douzaine de minutes à 220°C. 

Dans le mixeur, disposez les gousses d’ail confites prélevées dans les deux parties de la tête d’ail, les feuilles de gélatine préalablement ramollies dans de l’eau froide, 2 cuillerées à soupe d’eau très chaude. Ajoutez le parmesan, les pignons, la coriandre et arrosez avec le reste d’huile d’olive. Mixez pour obtenir une texture bien lisse. 

Déposez un cercle à pâtisserie à bords hauts dans une assiette et chemisez de film alimentaire en le laissant largement débordé. Etalez en rosace les lamelles de courgettes, en partant du centre du cercle et en laissant dépasser les lamelles de courgettes. Déposez une couche de tomates confites au Pimenton de la Vera, un peu de sauce à la coriandre, une couche de poivrons jaunes, de la sauce à la coriandre et ainsi de suite en alternant les légumes. Terminez par une couche de tomates, rabattez les lamelles de courgettes et le film transparent. Déposez une assiette puis un poids et réservez au moins 6 heures au réfrigérateur. 

Tournez les artichauts poivrade, citronnez-les pour éviter qu’ils ne noircissent et faites-les cuire 5 minutes dans de l’eau bouillante salée. 

Sortez la terrine du réfrigérateur, ouvrez le film alimentaire et démoulez la terrine sur un plat. Retirez délicatement le cercle à pâtisserie puis le film alimentaire. Décorez avec les artichauts et les radis ronds. Découpez la terrine comme un gâteau en six parts et servez-les chacune avec un demi-artichaut et quelques radis. 

Expo Epices, une recette à découvrir …

… au fil de l’exposition Epices, aux éditions Sobbolire, installée en plein air et en accès libre dans les allées du Jardin Botanique au Parc de la Tête d’or à Lyon (côté Orangerie). 

Une rencontre-dédicace organisée par la librairie Pleine Lune aura lieu avec Sonia Ezgulian et Emmanuel Auger le dimanche 12 mai 2019 de 10 h à 12 h dans l’Orangerie du Parc de la Tête d’or à Lyon. 

Bouquet d’artichauts aux sardines marinées         

  • Pour 4 personnes
  • Temps de préparation : 25 minutes
  • Temps de cuisson : 7 minutes
  • 8 sardines levées en filets
  • 4 baies de poivre à queues
  • 8 artichauts poivrade avec leurs tiges 
  • 2 citrons jaunes bio
  • 3 brins d’estragon
  • 1 filet d’huile d’olive 
  • Fleur de sel

Rincez les filets de sardines sous un filet d’eau fraiche. Séchez-les sur du papier absorbant. Disposez les filets de sardines dans un plat, assaisonnez-les de sel et de poivre à queue écrasé au mortier puis arrosez-les d’huile d’olive et du jus d’un citron. Réservez au frais une demi-heure. 

Pendant ce temps, retirez les deux ou trois premières feuilles des artichauts. Coupez la pointe des feuilles restantes puis « tournez » les artichauts poivrade, c’est-à-dire qu’avec un couteau d’office bien aiguisé, vous retirez la naissance des feuilles pour ne laisser apparaître que la chair, en conservant une longueur de tige de quelques centimètres. 

Avec une cuillère parisienne, creusez le cœur des artichauts poivrade. Plongez aussitôt les artichauts dans un saladier d’eau froide, citronnez-les généreusement pour éviter qu’ils ne noircissent, puis plongez-les 5 à 7 minutes (selon la taille des artichauts) dans de l’eau bouillante salée. Laissez-les refroidir. 

Hachez les feuilles d’estragon et parsemez-les sur les filets de sardines préalablement égouttés de leur marinade. Déposez les artichauts dans un joli pot ou un vase comme un bouquet de fleurs.Garnissez les cœurs des artichauts avec deux ou trois filets de sardines roulés. Saupoudrez de fleur de sel et servez. 


Expo Epices

Sonia Ezgulian et Emmanuel Auger signent un carnet de voyage, Epices aux éditions Sobbolire, où sont inventorié plus d’une centaine de grains, poudres, pistils, écorces, racines, rhizomes, fruits et plantes insolites. Un itinéraire gourmand en hommage à Pierre Poivre, ponctué de recettes et de photographies au plus près des épices, pour en percevoir les textures, les transparences et les volumes. Exposition en plein air du 6 avril au 7 juillet. 

L’exposition est installée en plein air et en accès libre dans les allées du Jardin Botanique au Parc de la Tête d’or à Lyon (côté Orangerie). Retrouvez toutes les recettes détaillées sur le site du Jardin Botanique.

Une rencontre-dédicace organisée par la librairie Pleine Lune  aura lieu avec les auteurs le dimanche 12 mai 2019 de 10 h à 12 h dans l’Orangerie du Parc de la Tête d’Or.

Echappées Belles à Lyon

Rediffusion samedi 26 janvier à 20 H 50 sur France 5 du reportage de Jérôme Pitorin sur Lyon avec quelques-unes de mes adresses préférées comme le Comptoir du Miel , le bouchon La Meunière, les légumes de Pierrot dans le quartier de Saint-Rambert, la Maison Pralus pour découvrir la brioche Praluline, Et pour avoir plus d’adresses, vous pouvez aussi vous plonger dans mon guide Le Voyageur Affamé

Un soir, au Refettorio …

… pour un dîner mitonné par la brigade en place et par une équipe de bénévoles de l’Association Elles sont food. Aux côtés du chef Maxime Bonnabry Duval, j’ai eu le plaisir de cuisiner un repas au Refettorio pour 80 personnes en situation d’exclusion et de précarité, en transformant des ingrédients provenant de surplus alimentaire – qui seraient sinon gaspillés, une belle aventure de partage et de solidarité. 

Lyon à la carte

Mâchon, Confluence, cardons, quenelle, traboule, Croix-Rousse, tablier de sapeur, Bocuse, pâté croûte… Sonia Ezgulian vous guide à travers Lyon et vous fait découvrir les adresses les plus appétissantes de la capitale des Gaules. Où se nourrir à proximité des grands monuments ? Où boire un verre ? Où déguster les spécialités locales ? Grâce à un pliage original et exclusif, vous visualisez d’un seul coup d’œil le plan et les informations sur les adresses sélectionnées sans avoir à tourner et retourner la carte.

Complet comme un guide et pratique comme une carte, Le Voyageur Affamé vous fait découvrir la gastronomie d’une ville afin d’en comprendre les spécificités et les habitudes alimentaires. Reflet de leurs pratiques sociales, l’alimentation révèle, en effet, la manière de vivre d’une ville et de ses habitants.

Affamé de découvertes, de rencontres et de connaissances le voyageur dévore la ville tous les sens en éveil. Plus d’infos sur le blog ddv Voyageur affamé, les Nourritures capitales.