Archive pour la catégorie 'Actualités'

Tomates provençales

Mon secret pour les tomates provençales : faire confire les tomates coupées en deux, au four, trois quarts d’heure à 100°C. Après, c’est selon l’inspiration du jour : ajouter de la chapelure (de la vraie, faite maison, irrégulière, des olives noires grossièrement hachées, des pignons, du persil, des petits copeaux de jambon … et un peu de beurre persillé avec ail. 7 à 8 minutes au four et voilà une garniture très sympa qui s’invite à côté de viande ou tout simplement d’oeufs au plat !

Derniers pique-niques de l’été

Pour les derniers beaux rayons de soleil de cet été, je ressors un de mes grands classiques : des petits pains façon bagna et double ration de gourmandise. Je confectionne de la pâte à pain, puis des petits pains moulés dans des cercles à pâtisserie de 7/8 cm de diamètre. Je les vide comme des pains surprise et je confectionne un ou deux petits sandwiches avec la mie. A part, je prépare dans des petits verres, je prépare une salade (ici thon mariné, poivrons confits, tomate Green Zebra et oeufs de caille poché) que je verse dans le petits pains (après avoir enlevé les sandwiches), je laisse le pain s’imprégner de cette garniture et je déguste, les yeux fermés, à l’ombre du figuier…

Popotte improvisée

Un reste de pâte à pain, une bouteille de bière faisant office de rouleau à pâtisserie, l’index en guise de pinceau pour badigeonner d’huile d’olive. Pour la farce, un peu de mozzarella, de tapenade, de basilic et de roquette : aujourd’hui, paninis au barbecue pour le déjeuner !

panini

Humm! des restes …

… du festin dominical : des croquettes de lentilles corail à l’arménienne, des fines lamelles de courgettes en beignets très légers et quelques pétales de fleurs de tournesol, juste pour le plaisir !

A la manière de …

Quelques idées découvertes dans deux pizzérias et que je mets désormais en pratique régulièrement à la maison. Chez Sauveur à Marseille ( 10 rue d’Aubagne) : ces petits pains réalisés en quelques instants avec les restes de la pâte à pizza, cuits 5 minutes à 230°C. Aussi bons au petit-déjeuner qu’à l’apéro !

Autre idée découvert à la Pizzeria di Rebellato à Paris ( mamma mia, la pâte à pizza du fabuleux  pizzaiolo napolitain Roberto Scalzo !), la pizza blanche proposée découpée en morceaux, pour être dégustée avec des tomates cerise, de la roquette et de la burrata ou de la mozzarella….Soupir de bonheur.