Archive pour la catégorie 'Actualités'

Encore ce livre !

Oui, on peut le dire, quand j’aime, je ne compte pas ! Encore une chronique comme promis sur ce livre, la cuisine della mamma, dont je vous ai parlé il y a quelques semaines. Voici les recettes goûtées et approuvées : en haut, à gauche (photo ci-dessous), les oeufs pochés au parmesan, une merveille de simplicité qui va remplacer pendant quelques temps mes oeufs à la coque du dimanche. En haut, à droite, une découverte, une révélation : il budino di latte, un lointain cousin de la panna cotta en plus léger et plus goûteux, 100% lait. Pour la recette en bas à gauche, je me suis inspiré de la recette du riz vénitien aux petits pois pour mitonner une version plus automnale avec des cocos de Paimpol et du pigeon. Et enfin, la cerise sur le gâteau : le gâteau de la page 290, le gâteau aux noix et aux cerises, absolument délicieux !

Design comestible

La 27ème Fête du livre de Saint-Étienne accueille la première édition d’un rendez-vous gourmand et artistique « De l’assiette au design » le 12 octobre prochain, sous le parrainage du chef étoilé Régis Marcon. Au programme des rencontres entre des designers – Matali Crasset, Alberto Alessi, Patrick Bouchain, Sylvie Amar, Léa Bourgeault et Jessica Pigeron de l’agence Miit  – et des chefs – Michel Troisgros, Christophe Roure, Sonia Ezgulian, Bruno Montcoudiol –

Venez assister aux conférences  le vendredi 12 octobre 2012, de 10h à 18h.

Rendez-vous à la Comédie de Saint-Étienne 7, avenue Émile Loubet à Saint-Étienne

 

Portraits de chefs

Ancien designer et architecte d’intérieur, Jaqe  Chambon a ouvert son restaurant à Lyon « Les P’tits pères » et au fil des rencontres dans cette famille gastronomique, s’adonne à la peinture de portraits de cuisiniers, qui feront l’objet d’une première exposition en 2011. Il présente jusqu’au 15 octobre  sept toiles chez Aurélien, au restaurant « Le Potiquet « . A découvrir parmi les toiles, les portraits de Jacotte Brazier, Renée Richard et Mathieu Viannay.

« Je privilégie la rencontre avec les cuisiniers que je désire peindre. Je les prend en photos, ma sensibilité, mon ressenti et ce qu’ils me donnent à ce moment-là, transparaissent dans mes peintures » confie Jaqe Chambon.

Un livre qui donne envie de cuisiner …

… là tout de suite ! Cela faisait longtemps que je n’avais feuilleté un ouvrage de cuisine avec autant d’enthousiasme. La cuisine della mamma, les secrets de la Cucina Povera par Loukie Werle ( éditions Allegrio) est mon coup de coeur.  J’ai aussitôt mis des onglets sur toutes les recettes que je dois tester dans les plus brefs délais. Pour vous mettre en appétit, quelques morceaux choisis : riz vénitien aux petits pois, lasagne de polenta, travers de porc grillés aux pommes, oeufs au parmesan ou encore un gâteau de cerises aux noix.

 

Mais d’où vient l’inspiration ?

Une rencontre, un parfum, une image, une forme, une musique. Et pour cette tarte aux tons parme, rose, fuschia, (à découvrir demain sur ce blog), ce sont les couleurs des bouquets que j’aime tant qui m’ont inspiré : les pivoines du jardin avec les roses à confiture de ma grand-mère, les hortensias «Expression», les roses de Dani et les dahlias qui me rappellent le potager de mon enfance.

Carnet de cuisine pour l’été

Indispensable pour les recettes du moment, le carnet manuscrit « La Tomate« , est le dernier né de la collection de livres des éditions Stéphane Bachès illustrés avec des gravures et des vieilles cartes postales ainsi que de quelques photos contemporaines. J’ai d’ailleurs confié quelques-unes de mes recettes pour l’élaboration de cet ouvrage.

Depuis quelques années, les potagers et les étals des maraichers s’ornent de tomates de toutes les formes, tailles et couleurs (les botanistes ont identifié plus de 650 variétés de tomates anciennes), en fruit seul ou en grappes, de la blanche à la plus jaune, à l’orangée, à la rose, la violacée, la verte, la brune…des rouges les plus éclatants aux plus foncés, des tons unis aux zébrés. Autant de goûts et de caractères à mettre en scène pour ravir les papilles !

Les recettes du livre se déclinent en quatre parties : les tomates à croquer dans des plats frais, où la tomate se déguste principalement crue ; les tomates anciennes à (re)découvrir. Les Evergreen, Noire de Crimée et autre Orange Queen s’affichent en effet de plus en plus sur les étals des maraîchers.

Dans le grand chapitre tomates à mitonner, l’auteur laisse libre court à son imagination. Et enfin, très pratique, le chapitre tomates en pots propose un inventaire de nombreuses recettes pour conserver les tomates en différentes textures, salées ou sucrées.