Archive pour la catégorie 'Éditions'

Notre nouveau livre …

Découvrez notre univers de gourmandise, mes petits riens qui changent le quotidien, ces astuces si simples qui métamorphosent une escalope panée, qui réveillent un taboulé, qui promettent de réaliser une tarte fine aux pommes en un clin d’oeil. Certes il y a aussi le chapitre « Même pas peur  » pour se lancer dans la confection d’un pâté croûte ou de raviolis gyozas. Si, je vous assure, avec un peu de temps et d’organisation, on y arrive ! Et pour finir, un voyage en Italie à travers mes recettes préférées de pâtes, de passata, de casatiello et bien sûr de limoncello ! Ma cuisine astucieuse, paru aux éditions de la Martinière. 

Bicentenaire de la sardine en boîte

Mon petit poisson fétiche fait sa révolution au sens propre du terme : au 19 ème siècle, la sardine «était une habituée  du grand monde où elle côtoyait fièrement le caviar à la table des Tsars et à bord des prestigieux paquebots transatlantiques. Changement radical de registre au 20èmesiècle : la sardine en boîte devint le plat providentiel des fins de mois difficiles. Pour ses 200 ans, souhaitons lui un destin d’ingrédient pour gastronome, qui se prête à toutes les interprétations.

Pour fêter cet anniversaire, les éditions Stéphane Bachès édite un  carnet de cuisine, ponctué d’anecdotes historiques, qui réunit mes cinquante recettes préférées.

Mâchon, bouchon et tradition

J’ai toujours été très attachée à la tradition culinaire lyonnaise basée sur la simplicité et les bons produits, une philosophie héritée des fameuses Mères lyonnaises, des cuisinières au caractère bien trempé qui menaient leurs affaires à la baguette. Leurs noms – Fillioux, Brazier, Guy, Castaing, Roucou, Pompom – et leurs prénoms – Léa, la Grande Marcelle, Tante Paulette, Marithé et Tante Alice –  résonnent toujours dans les mémoires, les traboules et les bouchons lyonnais. Ces cuisinières d’exception ont eu le talent de métamorphoser des recettes ménagères en monuments de la cuisine bourgeoise. Par curiosité, je ne résiste pas à l’envie d’interpréter à ma manière les grands classiques de la gastronomie lyonnaise à l’instar de saucisson pistaché en croûte de pain, des petits carrés de tablier de sapeur ou des ravioles de poularde demi-deuil ou des artichauts au foie gras, des apéro verrines façon saladiers lyonnais ou de la brioche serpentin aux pralines A découvrir parmi la quarantaine de recettes publiées dans ce livre, Il n’y a pas que les quenelles à Lyon,  paru aux éditions Tana.

 

Ne ratez pas l’avant-première …

 

Les éditions de l’Epure ont décidé de ne pas vous laisser passer l’été sans notre petit dernier dans vos bagages,

 « Du beau, du bon, du breton » sera exceptionnellement disponible sur www.epure-editions.com jusqu’au 25 juillet au soir.
 Après, il faudra attendre le mois d’octobre pour vous régaler ! N’attendez plus pour commander ce livre  

et à redécouvrir les produits Malo et Le Gall !


« Depuis toujours, les produits laitiers ont une place de choix dans la cuisine de Sonia Ezgulian. Dans son dernier ouvrage, elle présente avec son style inventif et décomplexé deux fleurons de Bretagne : Malo et Le Gall. Disponible en avant première pour l’été sur le site de l’Épure. Soixante recettes astucieuses, ludiques, pratiques photographiées par Emmanuel Auger »

Beaux à croquer !

Les mauvaises langues diront que je ne suis pas objective étant un auteur des éditions de l’Epure ! Tant pis, je ne vais pas me priver du plaisir de crier bien fort que j’adore  la dernière livraison de mon abonnement Epure Addict : toutes les recettes sont terribles mais ne ratez pas la préface du piment d’Espelette de Christophe Spotti superbement mise en forme par Ich & Kar, la fiche auteur de Mayalen Zubilaga (auteur de la poutargue). A ne rater sous aucun prétexte, les marrons glacés de Pauline Magnan ou le boeuf de William Bernet et Gaël Marie-Magdeleine.

Et bien sûr, un évènement mondial, mon petit dernier : » le pâté croûte, dix façons de le préparer  » !

 

Nouvelle collection à l’Epure

Les éditions de l’Epure lance une nouvelle collection, Mise en appétit.

Nouvelles, contes ou chroniques, les menus récits de cette collection livrent autant de plaisirs de bouche que de mots d’estomac. Sous forme de souvenirs, d’anecdotes et de fictions, chaque auteur y dévoile de subtiles, drôles et émouvantes liaisons entre mots et mets. Je suis très heureuse de vous présenter  « 6 m2 de cuisine, chroniques extraordinaires d’un restaurant ordinaire « , un des trois premiers ouvrages de cette collection.

En 2003, j’ai écrit pour la revue Omnivore une série d’une douzaine de chroniques. « 6 m2 de cuisine » retrace mon parcours de journaliste qui abandonne sa carrière pour devenir cuisinière et ouvrir un restaurant à Lyon aux côtés de mon mari, Emmanuel Auger, photographe. Pour les éditions de l’Épure, j’ai poursuivi ses confidences et mis en scène avec humour ses clients, héros d’anecdotes rigoureusement vraies, amusantes, surprenantes, stupéfiantes et même parfois effrayantes. Les 40 chroniques sont associées à une recette inscrite à la carte du restaurant Oxalis, de 1999 à 2006.

 

Réédition

« Le thé, dix façons de le préparer » est à nouveau disponible dans la belle collection des éditions de l’Epure. Les fans, dont Teacosy,le magazine des amateurs salons de thé, ont déjà salué cette réédition. A découvrir des caramels aux thés fleuris, des ravioles de coques au thé Matcha, un baba à la liqueur de thé ou de la confiture de pêche au thé Wulong. Et aussi, quatre recettes à découvrir dans le carnet Moleskine jusqu’à lundi.