Archive pour la catégorie 'Carnets Moleskine'

Hommage à la Terre…

… et à la Fête de la Gastronomie. Consultez toutes les initiatives en cliquant ici.

Et pour mettre en pratique cette thématique, (re)découvrez le souchet. Presque inconnu en France en dehors de quelques adresses à Perpignan et dans les Pyrénées Orientales, le souchet comestible aussi appelé amande de terre, gland de terre ou noix tigrée, est très connu en Afrique du Nord et surtout en Espagne où il a décroché une AOC dans la région de Valence. Là-bas, on le trouve sous la forme de farine, d’huile et particulièrement en orgeat, la fameuse « horchata de chufa » une boisson laiteuse à déguster glacée. J’aime beaucoup la farine de souchet, à incorporer dans différentes sauces ou préparations sucrées.

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

 

Mix culinaire, épisode 2

L’émission d’Abdel Alaoui, Mix& Cook, vient tout juste de se terminer. Voici la recette traditionnelle détaillée de ces délicieux raviolis arméniens qui peuvent se décliner avec de l’agneau ou comme dans l’émission avec du veau et des coques.

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

 

Cuisine zen de rentrée (suite et fin )

C’est au tour du thé vert japonais Matcha de s’inviter en cuisine. La dégustation de thé au Japon est un rituel très codifié à la différence des Chinois. Le Matcha est une poudre de thé vert séché. Avec une spatule en ivoire ou en bambou, le thé est déposé dans un bol. L’eau bouillante vient le dissoudre et un fouet en bambou exhale ses saveurs en le rendant mousseux et aérien. Cette poudre parfume délicieusement les millefeuilles, éclairs et autres délices. Sa saveur si affirmée s’immisce aussi dans les bouillons et les huiles d’assaisonnements.

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

 

Cuisine zen de rentrée (suite)

« On n’a jamais assez d’une vie pour apprendre les thés chinois ».

Le thé fumé m’a paru très étrange à la dégustation mais je l’apprécie énormément  pour corser des sauces. La technique du fumage serait l’œuvre de villageois dans les montagnes de la province du Fujian qui résistèrent  au siège des Anglais et sauvèrent leurs précieuses récoltes de thé en procédant à leurs fumages. De nos jours, la feuille Souchong est fumée pacifiquement au bois d’épicéa.

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

 

Cuisine zen de rentrée (suite)

« On n’a jamais assez d’une vie pour apprendre les thés chinois ».

Le Wulong est un thé partiellement fermenté originaires de la Chine du Sud ( province du Fujian) et de Formose (Taiwan). Faible en théine, le Wulong est réputé pour ses multiples bienfaits sur la santé. Conservé dans de bonnes conditions, le thé Wulong se bonifie avec le temps comme les grands vins. D’une extrême rareté, le thé Jun Shan Yin Zhen signifie « Aiguilles de la Montagne du Seigneur ». Ce thé jaune de la province du Hunan n’affiche pas seulement sa noblesse dans son nom mais également dans son parfum clair, doux et légèrement sucré. Le thé vert, à feuilles roulées, plates ou torsadées selon la région et les divers procédés de fabrication, est le favori des Chinois. Le Long Jing, « Puits du dragon » est fabriqué à mains nues dans de grosses marmites en métal. C’est le thé vert le plus prestigieux pour les Chinois. Le summum de la perfection est effleuré quand on déguste le thé avec l’eau de la source proche des théiers. Celles du Puits du Dragon sont d’une qualité légendaire et font l’objet d’un véritable pèlerinage. Les récoltes de printemps dans les montagnes humides produisent les meilleurs crus et les plus délicats.

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

 

Cuisine zen de rentrée

Un proverbe prévient qu’ « On n’a jamais assez d’une vie pour apprendre les thés chinois ». Ainsi résumée par un vieux professeur qui lui a consacré la sienne, la philosophie du thé atteint une spiritualité infinie.

Nadia Bécaud, créatrice des boutiques Cha Yuan, m’a fait découvrir quelques grands crus de thés chinois pour imaginer des recettes. Les thés noirs Keemun de la province d’Anhui sont les fines fleurs du thé noir, léger en théine. En infusant, le Keemun Mao Feng développe un goût cuivré qui rappelle le chocolat qui s’allie parfaitement aux préparations sucrées-salées…

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

 

Soupir du sérail…

… c’est le nom très poétique qu’Emmanuel avait trouvé pour inscrire ce dessert arménien (bourma) à la carte de notre restaurant. Voici  la recette détaillée que j’ai présenté aujourd’hui  (et aussi vendredi 16 septembre à 19 h 30) lors de l’émission d’Abdel Alaoui sur Cuisine TV.

Plateau-télé (suite)

Encore un petit bijou de cinéphile pour savourer mon plateau-télé du jour : Le premier qui l’a dit, une comédie italienne croustillante comme les grissinis de mon brunch.

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».