Repas à six mains

A l’initiative des P’tits Pères, Jaqe et Yannick, le Comité de lecture du Prix Brazier s’est réuni dans leur restaurant de la Rue de l’Arbre Sec à Lyon. Nous avions imaginé un repas à six mains: j’ai préparé un grand pâté croûte en entrée, Yannick a mitonné une Givordine, un vieux plat lyonnais que les mariniers du Rhône laissaient mitonner longuement et liaient avec des anchois. Pour terminer ce festin, Gertrud avait confectionné une magnifique Forêt-Noire. 

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

Bouquet à manger

Pour accompagner le bouquet de « Dix façons », un autre bouquet, à manger celui-là, avec de nombreuses variantes de farces

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

« J’vous ai apporté des « Dix façons »,

parce que les fleurs, c’est périssable                                                                                          Et les « Dix façons » c’est tellement bon et, en plus, c’est très présentable !  »

Pardon Monsieur Brel d’avoir pris quelque liberté avec votre chanson, c’est pour une belle cause. Et si vous offriez à votre Valentin ou à votre Valentine un abonnement aux éditions de l’Epure ? Quel bonheur de recevoir régulièrement dans sa boîte aux lettre les derniers opuscules de la collection « Dix façons » ! La plus belle des déclarations : devenir Epure Addict !

 

Un peu d’Orient…

… pour oublier le froid sibérien. Une recette dont je décline souvent la farce à plein de fruits secs selon l’envie  : des noix et des oignons, des noisettes et des échalotes roses, des pistaches et des amandes avec des oignons violets. 

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

Farcis d’hiver

Vous ne trouverez pas cette recette dans Cuisinière arménienne, ouvrage regroupant les recettes de toute ma famille, publié aux éditions Stéphane Bachès.  J’ai découvert cette recette  , tout comme les aubergines vinaigrées dont je vous ai récemment parlé lors d’un récent repas familial. C’est notre cousine Claudine qui avait réalisé ces merveilles et je dois dire que j’ai adoré…

Pour ce blog, j’avais envie de partager toutes mes recettes dans des carnets. Si vous souhaitez feuilleter et conserver une version papier, procurez-vous un carnet de croquis Moleskine, 104 pages, 13 x21 cm. En cliquant sur la recette, vous pouvez la visualiser en plus grand et l’imprimer (réglage à 111%) pour coller chaque page selon la pagination indiquée. Chaque fin de trimestre, je publierai le sommaire du carnet et je passerai à un autre « Moleskine de saison ».

Les petits derniers de l’Epure…

… pour le plus grands plaisir des amateurs de belles et bonnes choses. A commander d’urgence ur ce site.

La sauce de soja, dix façons de la préparer par Estelle Pasquier et Jean-Baptiste Maison

Si les Japonais sont les plus gros consommateurs de sauce soja – près de 10 litres annuels par habitant –, ce sont les Chinois, il y a plus de 2500 ans, qui ont inventé la recette. Fortement appréciée par les moines bouddhiques pour sa saveur carnée – leurs préceptes leur interdisant la viande et le poisson – et son pouvoir de conservation, elle apparaît pour la première fois en Europe, par l’intermédiaire de missionnaires, à la cour de Louis XV qui avait un goût prononcé pour l’orientalisme.

Le quinoa dix, façons de le préparer  par Judith Auzias

Devenu, depuis quelques années, extrêmement populaire en Europe, grâce à ses nombreuses qualités nutritionnelles et gustatives, le quinoa est salvateur. Connu pour être riche en protéines, il possède également une excellente teneur en fer, magnésium, phosphore et potassium, et se fait l’allie des personnes intolérantes au gluten. Dans les Andes, il remplace la coca favorisant ainsi la forme physique au détriment des paradis artificiels.

Les déchets, dix façons de les accommoder par Sonia Ezgulian

Non, les déchets ne sont pas bons qu’à mettre à la poubelle ! Dans la même lignée des épluchures, Sonia Ezgulian réinvente le recyclage ménager, en cuisinant une partie des ingrédients et en infusant, détournant, sublimant l’autre partie. Vous ne verrez plus de la même façon vos arêtes de sardines, écorces d’ananas et trognons de pommes…

Régal en kiosque

Dans le dernier Régal, vous allez découvrir une de mes recettes préférées, la daube, que je décline à toutes les saisons avec des garnitures et des marinades différentes. A tester aussi, la sélection de vins aux petits oignons pour les plats mijotés et des tas de recettes alléchantes.

 

C’est du lard ou du cochon ?

Objectif du jour : filez à la librairie la plus proche pour vous plonger dans « Le Petit traité de philosophie charcutière » de Sébastien Demorand (mon « vieil » ami comme il aime le préciser !) et Vincent Sorel ( Co-­édition Kéribus et Le Rouergue), pour répondre à la question existentielle : peut-on vivre sans  charcuterie ?

Programmez un déjeuner ou un dîner au  « M Restaurant »  de Julien Gautier  (47, avenue du Maréchal Foch, 69006 Lyon) pour vous régaler et découvrir aussi l’exposition des planches originales du livres qui seront exposées jusqu’au  7 février 2012.

En attendant, mise en bouche sur ce site